La fête juive de Pourim

Le fête de Pourim a lieu tous les ans, le 14 Adar (février-mars). Les juifs commémorent le salut de leurs ancêtres en exil dans l’Empire perse qui ont échappé à la fureur d’Aman, premier ministre du roi, grâce à la reine Esther.

Comment les juifs célèbrent-ils Pourim ?
La fête est précédée d’un jeûne qui rappelle celui d’Esther avant son intercession auprès du roi Assuérus pour obtenir le salut des juifs. Le jeûne a lieu la veille de la fête. Le jour de la fête, aux offices du matin et du soir, on procède à la lecture du rouleau d’Esther. Pourim est marquée par une atmosphère joyeuse de carnaval : adultes et enfants assistent déguisés à la lecture. Chaque fois que le nom d’Aman est prononcé, les fidèles frappent du pied et agitent des crécelles. Cette pratique très ancienne du chahut vient de l’injonction d’« effacer la mémoire d’Amaleq » (Dt 25, 19) dont on dit qu’il était l’ancêtre d’Aman (Est 3,1). Il est aussi de coutume d’offrir des cadeaux aux enfants.

Pourquoi se déguise-t-on ?
Se déguiser, s’habiller comme un autre au point qu’on ne puisse plus se reconnaître, est une manière de célébrer l’échange des sorts du juif Mardochée et d’Aman. Tous les ennemis d’Israël attendaient l’exécution du juif Mardochée. Pourtant c’est Aman, le puissant et l’ennemi d’Israël, qui sera sur la potence. Le déguisement, mais aussi le vin dont il est recommandé de faire un large usage, est une façon de célébrer le vrai juste caché derrière les apparences.

Related Articles

Stay Connected

22,846FansLike
3,567FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles